Accueil >Kiosque > Les news
Les somnambules

Janvier 1915 – janvier 2015. Les bruits de botte sont toujours là. Encore et toujours les Balkans, la Grèce et a Russie, plus d’autres zones. Plaçons-nous juste avant le déclenchement des hostilités, tel que décrit dans « Les somnambules ».

 

« Les évolutions dans d’autres pays constituent autant de sujets d’inquiétude. En 1913 et 1914, les décideurs parisiens prennent de plus en plus conscience de la croissance de la puissance russe.

 

Les observateurs militaires rapportent que « le soldat russe est un excellent combattant, endurant, bien entraîné, discipliné et dévoué ». Les experts financiers corroborent ces analyses. Monsieur de Verneuil, syndic des agents de change à Paris, se rend à St-Pétersbourg pour négocier les conditions d’un nouveau prêt français avec le Premier Ministre Kokovtsov et déclare au ministre des affaires étrangères Pichon : « Il y a là quelque chose de véritablement formidable qui se prépare, dont les symptômes doivent frapper l’esprit des observateurs même les mieux informés. J’ai cette impression très nette que, dans les trente années qui vont suivre, nous allons assister en Russie à un prodigieux essor économique qui égalera, s’il ne le surpasse, le mouvement colossal qui s’est produit aux USA pendant le dernier quart du XIXème siècle. ».

 

La presse suit, ainsi Charles Rivet dans le Temps écrit « On ne saurait trop admirer ce grand effort de dépenses militaires russe. Il se produit sans apporter le moindre trouble ni la moindre gêne à la prospérité du pays ».

 

Parmi les admirateurs de cette Russie, se trouve Poincaré lui-même qui fonde néanmoins un sentiment d’appréhension face à cette croissance qui pourrait faire pencher la balance au sein de l’Alliance, au détriment de Paris, car comme le fait remarquer le général de Laguiche en février 1914 « moins la Russie aura besoin des autres nations, plus elle s’affranchira par la suite de notre pression ».

 

On sait désormais ce qu’il advint !… Gardons-nous donc des politiques comme des experts, gardons-nous du consensus général, ce que je ne cesse de marteler, depuis 10 ans.

 

Quelques régions du monde, comme la Silicon Valley, la Catalogne, les Hauts de Seine, Hong-Kong, ont la puissance économique d’Etats, sans pour autant battre monnaie. Quelques entreprises mondialisées, comme Google, Amazon, Microsoft, et quelques géants de l’agro-alimentaire ou des cosmétiques, sont économiquement plus puissants que des Etats, sans pour autant disposer d’Armées ni de pouvoirs régaliens.

 

2015 voit poindre une nouvelle crise grecque ; les économistes ne la prévoyaient qu’en 2017, au moment du renouvellement de la majorité des prêts consentis à ce pays. Les propos de Mme Merkel sur la Grèce auront précipité les indices européens sur de forts reculs avec une nette hausse de la volatilité. Nous avons en une journée ce qui pourrait nous attendre en 2015 où en dépit de la connaissance des risques macro et géopolitiques, la volatilité devrait être une constante avec des mouvements nerveux et amplifiés.

 

 Le « risque » de conflits armés s’accompagne à contre-sens d’une baisse du prix du pétrole (avec un WTI proche de la barre symbolique des 50 dollars), car la guerre est économique, et on affaiblit l’adversaire en asséchant ses ressources. Les taux courts sont à zéro, Berkshire Hattaway comme la Suisse proposent des taux longs négatifs car « mieux vaut récupérer 98 / 100 plutôt que 50 voire rien ».

 

Il n’est pas évident donc de faire des placements et gérer des patrimoines, dans cette partie géante de poker, menteur par nature, car les coups du plus fort font les règles. Aussi, comment un politique pourrait-il convaincre un investisseur de souscrire à un « produit réglementé » à rendement zéro donc négatif, quand l’achat passion « non-civique-par-nature », protège plus le capital, si effectué avec « intuition et éducation ».

 

Conseiller, placer, gérer, c’est ce que je m’attache à faire, en polissant ma pierre humblement, avec constance et persévérance, pas toujours de manière heureuse, mais systématiquement avec professionnalisme, soit circonspection, auditabilité, coût maîtrisé, et en croisant vos éclairages civil, financier, fiscal, social temporel.

 

Meilleurs vœux pour cette année 2015, en vous souhaitant santé, sérénité, succès, et bon stress.

Les News
Economie
Décès de notre webmaster et son épouse durant les attentats en Turquie du 1er janvier 2017 : La Reina, Turquie, 1er janvier 2017. La barbarie est sans frontière e...
Economie
Au secours - la crise grecque revient : Nouvelles échéances de prêts, nouvelles exigences de réformes sur ...
Economie
Le Capital Patient : Une « bonne » année nouvelle en 3 constats : les banques sont solid...
Economie
Les somnambules : En 1914, les décideurs et financiers parisiens prennent conscience de...
Voir plus
Les Ateliers
2011-11-26

atelier cinéma ; un investissement plaisir ... rentable: Nous avons organisé jeudi et vendredi deux soirées autour de « l’...
2011-11-15

décoder l'actualité politico-économique pour se couvrir: Après vous avoir indiqué comment lire la météo, nous vous proposon...
2011-09-22

les tableaux de bord de la finance = 4 graphiques qui donnent la météo !: Entre les Cassandre qui prédisent la fin du monde, et les bisounours ...
2011-08-23

la finance c'est du travail: les offensives guerrières se déclenchent en été ...
les marchés ...
Voir plus
L'Investissement ISR
L’Investissement Socialement Responsable, le Développement Durable, les Fonds Solidaires ou de Partage: Natixis a bien intégré cette problématique, et développe un discou...
note de conjoncture des notaires parisiens, pour l'immobilier résidentiel Paris - Ile de France: La dernière note de conjoncture des notaires parisiens, pour l'immobi...
Votre patrimoine en 2006 : aspects fiscaux et économiques: La loi de finances 2006 pour les particuliers et chefs d’entreprises...
Voir plus