Accueil > Placements >L’investissement ISR
Alain Larreture (GEM & Garrigue – Fonds Afrique) – économie solidaire
L’investissement ISR

L’Investissement Socialement Responsable, le Développement Durable, les Fonds Solidaires ou de Partage

 

Avant de lire notre page web consacrée à l’ISR et autres Fonds autour de la Solidarité, nous vous invitons à regarder la vidéo ci-jointe.

 

Cette vidéo a servi de révélateur au congrès ISR du groupement des « Ladies Finance International Club ». Et le discours ci-dessous en découle.

 

Natixis a bien intégré cette problématique, et développe un discours autours d’une proposition d’investissement que certains jugeront apocalyptiquement opportuniste, et d’autres sensé, sensible et réaliste.

 

Il est possible de « voter avec son portefeuille », et nous avons la conviction que l’on peut aborder « la Finance autrement » : nos choix d’investissements peuvent soutenir des actions en faveur de la planète, ou aider des personnes en situation précaire. « On note une résilience forte des sociétés cibles, en dépit d’une fragilité apparente », nous dit le directeur du Crédit Coopératif.

 

En l’absence d’un cadre normatif, nous n’allons pas vous présenter une approche unique, mais vous faire partager des convictions.

 

La société NOVETHIC est une agence de notation spécialisée sur la délivrance d’un label ISR. Depuis 2000, le marché de l’ISR s’est fortement développé et diversifié. Les fonds ISR représentent aujourd’hui près de 2% des encours des fonds de droit français. On trouve 240 fonds ISR ouverts, pesant 30 milliards d’euros, sur le marché français à mi 2009, contre une trentaine en 2001.

 

Une société de gestion comme La Financière de l’Echiquier n’a pas de fonds labellisé ISR ; toutefois, forte de sa compétence de sélection de valeurs, elle a systématisé un audit ISR des sociétés dans lesquelles elle investit. Trois critères sont visés = la gouvernance d’entreprise, le respect des salariés et des fournisseurs. Bien évidemment, les autres critères d’investissement perdurent, avec en tête la satisfaction du client.

 

L’UFG, qui vient d’absorber la Française des Placements, s’est alliée à la Banque Sarrazin, spécialiste de la croissance durable et de l’ISR. Elle considère que l’approche ISR sur un investissement apporte une contribution à la performance (ressorts cachés de valorisation = surestimation des primes de risque) et à la diminution des risques (éviter les variations extrêmes, et le risque lié au comportement d’un individu).

 

Les sociétés citées mettent l’accent sur la transparence et la gouvernance d’entreprise.

 

Elles s’accordent aussi que la recherche classique du « best in class » dans des secteurs déterminés (Energie, Eau, Santé, Mobilité, Consommation, Services) se révèle peu compréhensible du grand public (utilisation complexe, donc abscond de « Balance Sore Cards », ou diagrammes en toile d’araignée).

 

On peut aller beaucoup plus loin, dans la prise de conscience environnementale et le Développement Durable.

 

La Financière de Champlain a segmenté 5 axes pour des investissements porteurs de sens :

l’éthique,

la santé,

les relations Nord-Sud,

la recherche climatique avec l’épuisement des ressources,

la démographie.

Cette structure très en pointe sur l’environnement s’inscrit dans la logique d’Al Gore en dénonçant les élevages intensifs de bœufs qui rejettent un fort pourcentage des émissions de CO².

 

ECOFI, structure faisant partie du Crédit Coopératif, s’est orientée, au-delà de l’ISR vers les fonds solidaires et de partage. Elle a ainsi 4 fonds :

ISR = analyse environnementale, sociale, gouvernance

Développement Durable = entreprises avec un fort potentiel de croissance

Solidarité = entreprises du secteur solidaire (ré- insertion)

Partage = causes sociales, humanitaires, environnementales

 

Nul besoin d’être une banque pour œuvrer dans le partage ou le micro- crédit. Des entrepreneurs engagés le prouvent, comme GARRIGUE, association ayant des succès probants en Afrique Noire.

 

Nous sommes là pour vous conseiller, vous orienter, vous conforter dans votre approche. Quelques présentations ou liens peuvent vous guider dans vos choix.

Novethic

La Financière de l’Echiquier

UFG

La Financière de Champlain

Ecofi

Garrigue

Orelis

 

Un investissement ISR reste un investissement ! Des précautions préalables sont donc nécessaires. Ne pas investir plus de 5 à 20%, en fonction de la taille du portefeuille est une règle de bon sens.

 

UFG que nous avons présentée, est à la fois une structure d’investissement (La Française des Placements), et une plate-forme d’assurance-vie offrant des contrats d’assurance-vie à l’intérieur desquels il est possible de faire des investissement ISR.

 

Orelis est une autre plate-forme d’assurance-vie qui propose un package ISR (20% en investissements ISR, et le complément sur le fonds Euro, par exemple). Cette société qui gère habituellement de grandes fortunes, s’ouvre ainsi à la gestion de patrimoine via l’ISR.

 

A vous de voir donc la forme d’investissement socialement responsable qui vous correspond.

 

 

En savoir plus sur :

- l’ISR, le Développement Durable, les Fonds Solidaires ou de Partage

- j’ai déjà des contrats d’assurance-vie

- j’ai déjà des placements financiers

- je souhaite investir sur (choisir) = un fonds / un projet dédié

- Mon objectif est de :

- constituer un capital

- œuvrer pour la planète ou des populations défavorisées