Accueil >Placements > L’offre assurance vie >Assurance Vie
Assurance Vie

L’assurance vie est le placement préféré des français, à côté de l’immobilier sans doute ! Bonne nouvelle : il est possible, sous certaines conditions, de loger de l’immobilier dans un contrat d’assurance vie, que ce soient des parts de foncières côtées, ou des parts d’immobilier non côté ( parts de SCPI par exemple).


Les français sont attachés à l’Environnement, au Développement Durable, à l’Investissement Responsable. L’assurance vie permet aussi d’investir dans les fonds ISR !


L’assurance vie est-elle une Boîte à outils fiscale miracle ? non et oui ! Banalisée par les grandes compagnies et par Internet, l’assurance vie n’a rien de banal !


Et il n’est rien de plus exaspérant que la clause – type du « Bénéficiaire en cas de mort » avec ses cases à cocher. Tout pousse à l’absence de réflexion, quand justement, il faut mettre du sens et mesurer la conséquences des écrits, ou des non-écrits. Il faut se poser la question de qui doit percevoir le bénéfice du contrat, sous quelle forme ! et quand l’administration fiscale est prise à son propre jeu, ou que Députés et sénateurs ont compris les implications patrimoniales d’un contrat bien rédigé, il faut savoir en profiter !


Alors, pourquoi pas une Clause Bénéficiaire en Démembrement de propriété !


Instrument juridique, L’assurance vie est un outil de transmission puissant. Il ne faut pas oublier le terme « vie », l’assurance vie est donc d’abord un instrument pour vivre !


L’assurance vie se conçoit donc d’abord pour vivre, pour s’assurer des revenus réguliers, avec une fiscalité modérée certes. L’assurance vie est donc un outil à souscrire et à utiliser à tout âge, même à 80 ou 90 ans. Pensez-vous qu’une personne de 80 ans aura la force de rendre visite à ses locataires ? sans doute pas, alors que percevoir des revenus d’assurance vie ne lui demande pas d’efforts physiques particuliers !


Instrument de vie, l’assurance vie est aussi un instrument de garantie, ou de « sûreté ». Le contrat d’assurance vie offre la possibilité d’être nanti, à des conditions moins onéreuses que les frais d’hypothèque grevant un bien immobilier !


Aussi, ramener le contrat d’assurance vie au seul fonds Euro dénature l’instrument !


Outre le fonds euro, il est possible de faire des allocations sur les marchés immobiliers et boursiers, avec une prise de risque plus ou moins grande, plus ou moins maîtrisée (en plaçant par exemple des barrières de vente à la baisse ou à la hausse,…).


Quelle somme est garantie sur un contrat d’assurance vie en France en acs de faillite de l’assureur ? 76 000 € est la garantie mise en place par la FFSA, organe officiels des assureurs en France. Toutefois, pensez-vous que l’Etat laisserait s’évaporer une manne de 2000 milliards d’Euros investis de manière durable ? Personnellement, nous ne le croyons pas.


En savoir plus sur :

- L’assurance – Vie et ses possibilités

- L’assurance – Vie en comparaison d’autres placements financiers

- j’ai déjà des contrats d’assurance-vie

- j’ai déjà des placements financiers

- Mon objectif est de :

- constituer un capital

- protéger une personne

- apporter un capital en garantie pour un emprunt

- réduire mon ISF

- le capital disponible que je souhaite investir est = ________________ €

- l’effort d’épargne mensuel que je suis prêt à consacrer est = ________ €

- j’ai déjà des biens en location = OUI / NON

- je suis propriétaire de ma résidence principale = OUI / NON